Exposition 'Post Pictura'
Janvier 11

Exposition d'art contemporain Collectif Post Pictura
Peinture - Sculpture
La Commanderie de Lacommande
du vendredi 8 juillet au dimanche 28 août 2011
entrée libre - ouvert tous les jours de 10h30 à 12h30 et de 14h00 à 18h00


Le collectif "Post Pictura, Pictura est" est né dans le courant de l'année 2009 à Bayonne et réunit une vingtaine de plasticiens qui partagent un certain nombre de convictions concernant la "nature" de l'activité artistique.
Sa première exposition a eu lieu en décembre 2009 à la crypte de l'église Sainte Eugénie, à l'invitation de la Mairie de Biarritz. Depuis le collectif a exposé à Saint-Jean-de-Luz au printemps 2010 et à Pau en été 2010.

Si chacun des artistes du collectif exprime sa singularité, tous se rassemblent autour d'une même approche du travail créateur: " le langage pictural - comme le dit Alain Guesdon, membre du groupe, et ancien professeur à l'école de l'art de Bayonne,- ne peut s'élaborer (de façon ludique) qu'en respectant d'une part la nature des matières utilisées, et, d'autre part, celle du sujet peintre."
C'est à la fois cette diversité et cette unité que l'exposition offrira à la curiosité du public.

Cette exposition est proposé par le Conseil général des Pyrénées-Atlantiques et le Foyer de Bardos 

Collectif « Post Pictura, Pictura est ».

Ils sont une vingtaine, hommes et femmes, vivant et travaillant dans le Sud Ouest, explorant sans relâche le champ de la création artistique. Leur nombre et leur implication témoignent du dynamisme de la vie artistique de la région.
Depuis 2009, ils se sont rassemblés en un collectif dont le nom sonne comme une profession de foi : « Post Pictura, Pictura est ». Venus à l'art après toutes les aventures de l'art contemporain dont certaines annonçaient la fin de la peinture, ils se trouvent face à un vaste territoire où toute liberté leur est acquise.

En commun, ils ont la conviction que le travail pictural ne peut s'élaborer qu'en respectant la nature des matériaux utilisés : être attentif à ce que la matière ( peinture, papier, objets trouvés... ) induit. Se laisser porter par son caractère aléatoire, ce que le grain, la couleur, la tâche, la trace, peuvent suggérer et révéler de l'intime et du secret. Jouer avec la surprise, composante indispensable de l'inspiration où dialoguent l'émotion et le matériel. Ainsi, en définitive, le travail de l'artiste n'est pas tant de rendre compte d'une réalité objective, de copier le réel, mais de révéler la vision subjective de l'artiste. Si l'artiste, quand il travaille, n'a pas de message à faire passer, n'a rien à dire en particulier, sa peinture, elle, dit toujours quelque chose de lui. Et c'est dans cette recherche de la singularité que peut se faire la rencontre avec le spectateur. Celui-ci est invité, lui aussi, à laisser naître l'émotion, à accueillir le souvenir ténu, à renouer un dialogue interrompu... Le spectateur entre dans le jeu créatif s'il se montre actif lui-même.

Les oeuvres proposées par cette vingtaine d'artistes témoignent toutes d'une démarche commune. Cependant elles offrent aussi une incontestable diversité. Diversité des médiums et des techniques utilisées : si le médium privilégié est la peinture, on a recours aussi à un nombre infini de matériaux : papiers trouvés, griffonnés ou déchirés, bouts de plexiglas, fragments de tissus et de ficelle, grillage, autant d'éléments qui, assemblés, recouverts ou décapés donneront des résultats originaux. A cela se mêlent ou s'excluent, l'huile, le fusain, l'acrylique, l'encre... Il s'agit d'abolir les frontières entre les genres et les techniques, de recourir aussi bien à la peinture qu'à la gravure, ou à la vidéo et au graphisme... Chaque artiste puise à sa guise dans l'immense réservoir de toutes les possibilités pour produire une oeuvre singulière.

De la même façon qu'il se donne entière liberté dans l'utilisation des matériaux, l'artiste puise aussi librement dans les tendances ou les courants esthétiques contemporains. S'il ne peut s'agir pour aucun d'entre eux de se réclamer de tel ou tel courant esthétique, chacun peut s'inspirer de toutes les propositions de l'art contemporain, avec une préférence pour toutes les formes de l'abstraction.

Ainsi les oeuvres du collectif présentées dans les trois salles de château Salha de Bardos rendront compte d'une même démarche artistique, en même temps que d'une intéressante diversité de productions. Le visiteur circulant parmi ces oeuvres sera invité lui aussi, l'espace d'un moment, à participer de cet acte créateur.

Participent à cette exposition :

Bellot-Durant Monique; Billès Claude; Cammas Daniel; Casaubon Marie-France; Cassé Martine; Dargent Catherine; Davancens Pierre; De Joantho Isabelle; Dominiques; Fraga Annie; Grenade Marie-Christione; Guesdon Alain; Labat Paule; Larronde Marie-José; Mary Catherine; Nicolaï Jacques; Ruiz Gilberte; Simpson Sonia; Soizeau Françoise; Soum Corinne; Tabares Maïté; Teyseyre Philippe

Claude Billès Marie-France Casaubon Marie-José Larronde
Catherine Dargent Françoise Soizeau
ACTUALITÉS
Janvier 10
Janvier 11
Janvier 12
Janvier 13
Janvier 14
Janvier 15
Janvier 16
Janvier 17
Février 17
Mars 17
Avril 17
Mai 17
Juin 17
Juillet 17
Août 17