Exposition « la même heure, quelque part ailleurs.... »
Janvier 10

Exposition de la correspondance photographique
« la même heure, quelque part ailleurs.... »
angelle et Marilia Destot

du 4 septembre au 3 octobre 2010 à La Commanderie de Lacommande
entrée libre et gratuite,
ouvert les mercredi, samedi et dimanche de 14h00 à 18h00

Vernissage, le vendredi 3 septembre 2010 à 18h30
les places sont limitées, il est prudent de confirmer votre présence au 05 59 82 70 30
Marilia Destot et angelle la même heure, quelque part ailleurs... dimanche 12 juillet 2009, 11h00 et 17h00.

En juillet 2009, 24 jours durant, sur deux continents et deux fuseaux horaires différents, les photographes Marilia Destot (aux Etats-Unis) et angelle (en France) réalisent au même moment une image, présentée en regard l'une de l'autre sur un blog. En se décalant d'une heure chaque jour, elles vont faire le tour du cadran. Aucun thème imposé pour cette correspondance photographique improvisée en temps très réel. Seule contrainte : la simultanéité.
angelle et Marilia Destot se sont rencontrées il y a quelques années à Paris. Depuis Marilia Destot s'est installée à New York. De leur complicité photographique, puis de leur éloignement géographique, est né leur premier projet artistique commun : cette correspondance photographique réalisée en juillet 2009, et suivie en direct par un public chaque jour plus nombreux. Toujours visible en ligne, "La même heure, quelque part ailleurs..." est exposée pour la première fois en 2010 à La Commanderie de Lacommande.
En parallèle à cette exposition principale, les deux photographes présenteront chacune un travail personnel : angelle exposera un extrait de son travail Lieux dits : angelle en campagne, réalisé en 2009/2010 et Marilia Destot exposera sa série Ellipses, réalisée et primée en 2008.

angelle, diplômée d'Icart-photo en 1988, s'initie pendant 4 ans au travail de studio et de laboratoire professionnels , avant de s'installer en 1992 à Montreuil pour se consacrer à sa photographie personnelle .

angelle est un sujet photosensible ; photographe de l'intime, elle saisit matières et couleurs comme autant d'états d'âme aux nuances subtiles. Petites choses, paysages épurés ou gestes simples, lieux à l'abandon urbains ou sauvages, fragments d'histoires ou discrets échos de voyages plus intérieurs, son œil s'émeut du détail avec cette obstination caractéristique du regard de l'enfance. Sa préférence va aux lumières entre chien et loup où se dévoile en clair-obscur un peu de l'âme des choses.

Ses travaux ont fait l'objet d'une quinzaine d'expositions personnelles et collectives (Poitiers, Annecy, Genève, Montreuil, Cracovie, livry Gargan...). Ses images ont été choisies pour des couvertures de livres chez les éditions Belfond et Payot Rivages, pour des illustrations presse dans Psychologie Magazine ou Cassandre, pour de la communication institutionnelle (La Poste, Ville des Mureaux...) ainsi que pour des collaborations avec le théâtre (cie Le Ciel d'Email, Théâtre du Menteur, Théâtre de Bligny...).

Pour en savoir plus, son site : http://www.angelle-photo.com/ et son blog « angelle d'un jour » http://angelle.over-blog.com/

Marilia Destot est auteur - photographe indépendante depuis 2001, et mène un double parcours journalistique et artistique, entre photographie et multimédia. À ses expositions photographiques personnelles, s'ajoutent ses collaborations artistiques dans le domaine de la danse, de la mode et bien sur de la photographie.

Son travail photographique personnel porte, à travers des séries de portraits et d'atmosphères-payages, sur la relation et les perceptions du modèle à et dans son environnement. Explorant, dans un language pictural et sensitif, une définition du medium photographique : une vision fragmentée et subjective du temps, de l'espace et de la mémoire.
Son travail a été exposé de nombreuses fois en France, Suisse, Angleterre et États Unis. En 2008, la 36ème Bourse du Talent lui attribue une Mention spéciale pour sa série Ellipses et l'expose à la Bibliothèque Nationale de France à Paris, la faisant entrer dans la Collection Nationale.

La correspondance, l'échange, l'interactivité et l'improvisation dans la création sont des sujets qui lui tiennent à cœur : en 2009, elle propose à angelle de réaliser à distance et en simultané un projet photographique interactif, une correspondance entre New York et Paris, exposée pour la première fois en 2010 à La Commanderie de Lacommande.

Pour en savoir plus, son site : http://www.mariliadestot.com/

"LA MEME HEURE, QUELQUE PART AILLEURS... interroge le temps d'une étrange manière, à travers le regard de deux archivistes du sensible, attentives l'une et l'autre au passage des heures et des jours, du jour à la nuit à travers deux continents. Le temps est le véritable sujet de la photographie, comme en attestent les écrits et les images de Denis Roche. Ici, c'est le travail de deux amies photographes qui en apporte la preuve par petites touches, heure après heure, sans rien théoriser pour pouvoir approcher le mystère du regard."

Tieri Briet & Antonin Quetal, Editions Où sont les enfants ?

Cette expérience joue sur l'espace-temps qui nous unit et nous sépare en même temps : notre manière d'apprivoiser lentement le temps et les changements de lumières, de nous adapter aux situations et à l'évolution quotidienne du chemin photographique que nous construisons. Sur le rythme d'une photo par jour, une heure plus tard chaque jour, nous avons couvert et experimenté pendant 24 jours les 24 heures et luminosités d'une journée et nuit réunies. Nous nous sommes limitées à 24 jours pour garder une intensité de réalisation et d'audience, pour que chaque heure explorée soit une expérience unique dans le projet.

Aucune photo n'est du "recyclé", chaque image appartient à ce projet, à son heure et au jour publiés. Mais entre chaque publication, il y avait cette zone de réflexion et d'imagination de l'image suivante : où aller, qui, quoi photographier, comment répondre, sur quelle piste emmener l’autre ?

Notre correspondance est devenu un tissage imaginaire de nos visions et inconscients, se croisant, s'éloignant, se retrouvant.

Sont apparues d’incroyables coïncidences visuelles, s'expliquant par notre naturelle complicité esthétique. Le contraste de nos situations à la fois temporelles (nuit/jour ) et géographiques (hyper urbain/rural) nous a aussi certainement orienté vers une unité formelle.
Plus le temps passait, plus certaines images devenaient peut être évidentes, une sorte de connivence s’installait, parce que notre complicité grandissait, mais aussi par le jeu des statistiques. Quelqu'un nous disait il n'y a pas de hasard dans tout çà... que de la magie.

De Paris à New York en passant par Bondieuse, petit village de Bourgogne où angelle réside l’été, l'intérêt de cette aventure, de cette écriture photographique interactive et instantanée, se situait pour nous dans son processus d'exploration, en évitant tout systématisme, et se laissant surprendre par la création en train de se faire, sans jamais fermer l'imaginaire du photographe comme du lecteur. Les rebondisssements, l'attente, la curiosité, ont nourri cette écriture double devenue un vrai jeu artistique comme une experience humaine incroyablement riche et belle à vivre, très prenante aussi.”

 

angelle et Marilia Destot, 09/2009

Voir en ligne la correspondance et lire un entretien avec les deux auteurs : http://meme-heure-quelquepart-ailleurs.blogspot.com/  

REVUE DE PRESSE & de WEB

http://zoumzoum.blogs.liberation.fr/2008/2009/07/exp%C3%A9rience-spatio-temporelle-estivale.html

http://www.ecrans.fr/La-meme-heure-quelque-part,8119.html

http://ousontlesenfants.hautetfort.com/archive/2009/07/27/la-derniere-heure.html

http://compagnie-songes.over-blog.com/article-34034270.html

http://www.partfaliaz.com/2009/07/05/same-time-different-places%E2%80%A6/

 

ACTUALITÉS
Janvier 70
Janvier 10
Janvier 11
Janvier 12
Janvier 13
Janvier 14
Janvier 15
Janvier 16
Janvier 17
Février 17
Mars 17
Avril 17